top of page

Un coeur qui cherche toujours


Réflexion sur l'évangile du dimanche 12 février, 6e dimanche du temps ordinaire


«Si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux.» Mt 5, 20.


La loi promulguée aux anciens était l’expression de la grandeur et de la présence de Dieu. Mais, au cours des temps, cette loi était devenue, entre les mains des hommes, une norme dont l’observance faisait qu’on était en règle avec Dieu, juste devant lui.


Et voici que Jésus nous dit que la loi désormais, c’est cette Parole qui dit toujours la sainteté et la présence de Dieu, mais une Parole qui est reçue au plus profond du cœur, au plus profond de l’être et de la vie de chacun et chacune, où elle devient source de sens, source d’orientation pour l’agir.


Tout le radicalisme, apparemment excessif, des exemples, des cas concrets de vie que Jésus propose ensuite, vient de là. La loi, c’est la réponse d’un cœur droit qui accepte d’être dérangé, réveillé, saisi par la Parole. Un cœur qui cherche toujours, sans jamais l’atteindre, la limite qui pourrait lui permettre de dire: «voilà, je suis en règle»; «voilà, j’ai assez fait». Parce que ce cœur est libre. Libre, comme le disait tout à l’heure Ben Sirac, le vieux sage, libre de choisir entre l’eau et le feu, entre la vie et la mort, entre ce qui détruit ou accomplit. Et plus libre encore est le cœur qui reçoit la Parole qui parle d’aimer, de pardonner, d’être fidèle et droit dans ses engagements. Plus libre parce qu’ainsi le cœur découvre que sa liberté n’a de limite que celle de la liberté même du Dieu créateur et faiseur de vie.


La liberté annoncée par Jésus est celle d’un cœur qui cherche à s’ajuster à Dieu. Quand l’être humain dans sa liberté s’ouvre à cet Autre qu’est Dieu, il découvre non seulement que sa liberté est bien réelle, mais qu’il est capable d’accomplir de grandes choses plutôt que de se détruire. Cette Présence qu’il accueille le soutient, l’interpelle et l’incite à aller de l’avant.


Père Tony Solano

bottom of page