Jésus est conduit par l’Esprit Saint à travers le désert

Premier dimanche du Carême 2021


Jésus est conduit par l’Esprit Saint à travers le désert, l’habitat des animaux sauvages, les dangers ; c’est aussi un lieu de privation (aucune nourriture), enfin, un endroit de souffrance à cause de la sécheresse et de l’isolement. Le désert représente les étapes de la vie où l’on peut être porté à se décourager parce qu’on a l’impression d’être abandonné par Dieu… L’Esprit conduit Jésus : Jésus est toujours guidé par lui, de sorte que les difficultés de la vie deviennent l’occasion de faire grandir sa foi, son espérance et sa charité.


Il passe par trois tentations :


La tentation des pains. C’est la tentation de satisfaire nos faims corporelles et sensuelles au détriment de la vie intérieure. Mais Jésus ne veut pas utiliser son pouvoir pour satisfaire une satisfaction personnelle. Il répond que le pain matériel n’est pas la seule nourriture de l’homme.


La tentation de l’orgueil. Satan lui offre le monde avec ses richesses et ses plaisirs s’il se prosterne devant lui. Cette tentation, je la rencontre dans la vie de tous les jours alors que des idoles me sollicitent : argent, domination, plaisirs et que j’ai un choix à faire entre Dieu et Satan. Jésus répond par une parole de l’Écriture qui me rappelle que Dieu est le seul que je dois adorer et suivre.


La tentation de la témérité. « Jette-toi en bas du temple et les anges te porteront sur leurs mains… » Mais, ce n’est pas la façon d’agir de Dieu : Dieu prend des moyens pauvres qui font appel à la foi plutôt qu’à des prouesses qui mystifient des gens… Le démon n’a pas réussi avec Jésus, mais il promet de se reprendre à la dernière heure, au moment de l’agonie alors que Jésus va connaître un moment de découragement. Le démon agit de la même façon avec moi si je résiste, il attend que je sois dans l’épreuve pour revenir à la charge. Dans la tentation, confions-nous au Seigneur qui nous fortifiera et nous donnera de la vaincre.


L’abbé Jean-Marie Proulx