Jésus connaît le fond des cœurs, mais il respecte ma liberté.


Réflexion de l’abbé Jean-Marie Proulx | Évangile du 21e dimanche du temps ordinaire (22 août 2021)


« C’est l’esprit qui fait vivre, la chair ne sert de rien. Les paroles que je vous ai dites sont esprit et elles sont vie. »

Jésus met en parallèle deux langages: celui de la chair et celui de l’esprit. La chair, c’est le langage de la terre, l’esprit, c’est le langage de Dieu. Les paroles de Dieu sont éternelles, tandis que celles de la terre sont passagères.

Il n’y a qu’une façon d’accueillir le langage de Dieu… C’est de lui faire confiance… d’autant plus qu’il veut mon bien!

« Il y en a parmi vous qui ne croient pas. » Jésus savait en effet depuis le commencement qui étaient ceux qui ne croyaient pas, et celui qui le livrerait. Jésus connaît le fond des cœurs, mais il respecte ma liberté. Ainsi, il accueillera jusqu’à la fin Judas, en espérant qu’il renonce à son projet de trahison.

« Voilà pourquoi je vous ai dit que personne ne peut venir à moi si cela ne lui est pas donné par le Père. »

Paroles surprenantes : personne ne peut accepter Jésus par ses propres moyens, sans que le Père ne l’y conduise ! C’est donc que la foi est un « cadeau », sans aucun mérite de ma part !

« À ce moment, beaucoup de ses disciples s’en allèrent et cessèrent de marcher avec Lui. »

L’Eucharistie sera toujours un sujet de controverse. Mais l’amour, ça ne s’explique pas : il faut accepter que Dieu invente un moyen humainement impossible, pour se rendre présent dans le cœur de ses disciples !

Jésus dit aux douze : « Voulez-vous partir, vous aussi ? » Simon-Pierre répondit : « Seigneur, vers qui pourrions-nous aller ? Tu as les paroles de la vie éternelle. Quant à nous, nous croyons et nous savons que tu es le saint, le Saint de Dieu. »

Jésus laisse la liberté de croire ou de ne pas croire. Pierre parle au nom de l’Église (les croyants qui accepteront de suivre Jésus) : il affirme sa foi en Jésus qui est le seul chemin, la vérité totale et la vie véritable.

Nous avons confiance en toi, Seigneur. Augmente en nous la foi et conduis-nous sur le chemin d’éternité.

Amen !

L’abbé Jean-Marie Proulx

22 août 2021